l'éditeur à fonds normand

LE LIVRE DU MOIS

Février 2017


2017 - Année Mirbeau

Comme à chacun des rendez-vous avec Octave MIRBEAU, la Piterne présente deux titres de l'auteur décédé en 1917, dans un ouvrage proposé au même prix que tous les livres de la maison.

 

Le calvaire conte l’enfer de la passion, source de souf- frances, de déchéance morale et de tarissement de l’inspiration créatrice.

 

Sébastien Roch est une violente critique des Jésuites et des mœurs provinciales. Mirbeau décrit la lente soumission de l'esprit qui conduit au viol physique.

Né à Trévières (14), Octave MIRBEAU a publié sous les pseudo- nymes d'Alain BAUQUENNE, Albert MIROUX et FORSAN. Il connut une célébrité européenne et de grands succès populaires, tout en étant apprécié et reconnu par les avant-gardes littéraires et artistiques.

Pamphlétaire redouté, c'est un romancier novateur, qui a contri- bué à l'évolution du genre. Littérairement incorrect, il est inclas- sable, il fait fi des étiquettes, des théories et des écoles.

Le calvaire

Sébastien Roch


Auteures normandes au catalogue

Valérie FEUILLET

 

 

Mystérieux
passé

 

 

Louise VALLORY

 

 

Madame

Hilaire

 


LES NOUVELLES

Bouquet d'espoirs

Le délégué de la Piterne, Jean-Patrick Beaufreton, prépare un roman presque sous vos yeux. Sur son site, il publie les chapitres d'un futur ouvrage au fur et à mesure de leur achèvement et les soumet à votre critique en avant-première.

L'action se déroule au cœur du XIXe siècle, à Quillebeuf (qui ne s'appelait pas Quillebeuf-sur-Seine) ; elle est basée sur la nouvelle d'Émile Dumont "Rose et Guillaumin" contenue dans les Légendes et traditions de mon pays, ouvrage publié par nos soins. Le contexte et les étapes de l'aventure des deux jeunes Quillebois sont détaillées ; l'auteur réserve un prolon-gement original à la version d'origine.

Les concours normands

Dans la lettre mensuelle, nous indiquons les concours de nouvelles organisés en Normandie, publiés dès que l'informa- tion nous arrive. De nouveaux abonnés ont souligné l'absence de quelques initiatives... mentionnées avant leur inscription !

 

Depuis le début de l'année, les concours sont annoncés jusqu'à la date limite d'envoi des œuvres !

Une raison de plus de vous abonner à la lettre d'information.