Charles de CHENNEVIÈRES-POINTEL (1820-1899)

Natif de Falaise (14), il débute dans les lettres en écrivant dans divers recueils locaux. Puis il publie plusieurs volumes anonymes de contes et d’historiettes sous des pseudonymes, dont Jean de Falaise. À son mariage, Chennevières ajoute le nom de Pointel à son patronyme.

Inspecteur des Musées de province, il s'intéresse aux traditions de son pays natal.

Contes normands de Jean de Falaise

 

Veux-tu que je conte une histoire, une histoire aux propos joyeux ? Mets ta chopine entre nous deux ; le bon cidre aide la mémoire et fait passer dicts graveleux. Normands aimaient conter et boire : Soyons dignes de nos aïeux.

Qui peut mieux parler de son projet que l'auteur lui-même ?

Publié en 1860


Les caprices de Manette

 

Maître Pierre, le fermier, acheta une belle bourrique qui s’appelait Manette, et qu’on lui dit tranquille et douce, et il l’amena à la maison.

Manette commença à faire des grimaces pour passer le petit ruisseau, et puis elle voulut brouter des branchettes le long d’une haie...

 

Vite lu n°40


La fin du monde

 

Quand je vois un feu d’artifice, je m’imagine toujours que la fin du monde est arrivée. J’ai cru une fois, dur comme fer, que j’allais l’entendre sonner, cette fin du monde, et vous jugez bien que je n’étais pas à mon aise. Rien que d’y penser, j’en ai encore la chair de poule…

Vite lu - 32


Le fils du gendarme

 

Si un gendarme n'est pas honnête, qui donc le serait ?

Mon cousin, Marin Gautier, était de ce côté-là le roi des gendarmes : il portait la probité jus-qu'au scrupule !

 

Vite lu - 28