Eustache Hyacinthe LANGLOIS (1777-1837)

Né à Pont-de-l'Arche (27), il est porté vers le dessin et réalise dans sa ville natale ses premiers croquis de personnages et de sites pittoresques. Sensible, touché par un certain mal être, il formule ses émotions par les thèmes médiévaux romantiques, même dans ses aspects les plus noirs.

Ses écrits sont nostalgiques, tournés vers la mort et campent un paysage médiéval très propice à l’expression du désarroi.

Le sacristain de Bonport

 

Les légendes populaires d’antique origine se sont effacées et perdues devant de graves et véridiques récits. Il n’était guère d’abbaye d’hommes où le fantastique n’eût encore son conteur inspiré, ordinairement un vieux moine.

L’abbaye de Bonport comptait le sien...

Vite lu - 34


La fête aux normands

 

Théophilus s’esquivait et ne rentrait jamais au moustier sans y apporter une conscience chargée d’un amusant mais gros péché. Il s’élançait dans une nacelle, pour gagner le hameau d’Emendre-ville. Là respirait la Lise du moine, femme jeune, gentille de corps, tendre de cœur et fort brave créature. Son mari, gros marin, à la voix d’ours, à l’haleine vineuse, tenait souvent la mer…

Vite lu - 46