Gustave LE ROUGE (1867-1938)

Né à Valognes (50), l'inventeur de la carnoplastie, une technique qui permet à une personne de prendre l'apparence d'une autre, récuse tout souci de vraisemblance scientifique au profit d'un style très personnel.

La puissance de son imagination fertile, ses pittoresques et attachantes créations, son style parfois délirant, tout cela a fait de lui un auteur reconnu par les surréalistes.

Le crime d'une midinette

 

Deux jeunes femmes se promènent après leur pause méridienne. Un séducteur, plutôt un suborneur, les accoste. Le soir même, Florette disparaît ; le riche Américain se croit tout permis grâce à son argent : il a trouvé la midinette à son goût, il l'a enlevée. La mère de Florette, son amie Titine et son fiancé Georges se mettent en quête d'informations pour comprendre ce qui a bien pu se passer. Une piste se dessine ! Georges est proche d’atteindre le but quand il est arrêté, sa tentative est prise pour un cambriolage...

Pendant ce temps, au fond d’une cave nauséabonde, Florette résiste avec courage et cherche le moyen de sortir.

Le livre écrit par Gustave Le Rouge en 1935 déroule un thème toujours d'actualité.


Le prisonnier de la planète Mars

 

L'ingénieur français Robert Darvel disparaît ; en fait, il s'est rendu dans un monastère indien. Là, grâce à la puissance de concentration des fakirs, il est parvenu à être téléporté seul sur Mars.

Il découvre une planète cruelle, soumise à des hordes de vampires. Le peuple se laisse dévorer par des monstres, eux-mêmes avalés par des pieuvres volantes. Ceux-ci redoutent la montagne de cristal qui les domine....

 

Original, baroque et saugrenu, Gustave Le Rouge fait preuve d’une belle et surprenante originalité. (Gill sur Babelio)