Achille MÉLANDRI (1845-1904)

Né à Lindebeuf (76), il est le fils du général Mélandri, qui prit une part active au soulèvement des Romagnes en 1854. Il voyage en Angleterre et en Italie puis revient en France. Il travaille avec Émile Cohl aux prémisses des recherches sur la photographie animée qui débouchera sur le dessin animé.

Il tient un studio de photographie dans le quartier Saint-Georges, parmi de nombreuses autres activités littéraires et journalistique. Sous le pseudonyme de M. Irlande, il publie des poèmes et collabore à de nombreux journaux.

Une robe de poupée

 

Yvonnette était une blondine de cinq ans, aux cheveux couleur de genêt, coiffée d’un petit bonnet serre-tête, chaussée de sabots mignons : la plus jolie bambine que l’on pût trouver en toute la Vendée.

Depuis plusieurs semaines, son père Malo, fermier du comte de Moraine, avait quitté la maison avec plusieurs de ses amis, le fusil en bandoulière, un bâton de cornouiller au poing, pour aller, disait-il, chasser le sanglier en forêt, mais on était en 1793...

Vite lu - 14


Bistouri

 

Albert Dorian, artiste peintre, passe les fêtes de Noël 1875 à Londres. Bien mauvaise idée, car le brouillard britannique l’égare et il se retrouve dans une riche maison inconnue face à des kidnappeurs dangereux, menaçants, cruels. Cet épisode inouï le conduit entre les mains des policemen… qui l’accusent d’un meurtre évident !

Revenu à Paris, l’artiste revoit le profil délicat de celle qu’il n’a pu arracher à son sort. Il peint le portrait de cette femme dont il s’est épris. Étrange idée, car le tableau va déclencher l’enquête pour en retrouver le modèle. Bistouri, le plus habile inspecteur de la police française, l’homme aux mille visages, mène le travail.