Pascal MULOT (1...-1880)

Né à Rouen (76), il était le fils d’un modeste employé des Douanes.

Sa droiture de caractère lui avait acquis l’estime de Flaubert et Bouilhet.

À ses heures, poète sage de vrai mérite, il a publié dans la Revue de Normandie et dans le Pommier, almanach qui eut quelques années d’existence.

Le mendiant

 

Fritz était le garde-chasse du comte Henri de Koniggratz, il habitait au milieu de la forêt. L’âpreté du lieu avait réagi sur lui ; brusque, il était devenu brutal et sauvage. Un matin, il rencontra, dans un sentier tortueux, un mendiant déguenillé qui demanda l’aumône. Le garde-chasse devint rouge de colère ; d’un mouvement subit, il épaula sa carabine et fit feu.

Fritz ne manquait jamais son coup ; aussi fut-il abasourdi quand il vit l’inconnu à la même place et dans la même position narquoise...

Vite lu - 52