REVEL Jean (1848-1925)

Né à Conteville (27), Paul TOUTAIN est notaire à Rouen ; il écrit la nuit et réussit si bien à se masquer que la plupart des Rouennais ignorent sa double activité.

Comme Maupassant, Revel dépeint la vie quotidienne pendant la guerre de 1870. Tous deux cherchent à décrire la guerre telle qu’elle est, telle qu'ils l’ont connue, sans raconter de souvenirs personnels, sans message politique. Il s'attache à l'univers des petits : le soldat français, le moblot, joyeux et insouciant.

CONTES NORMANDS

 

Le vieux garçon vivant dans le Marais Vernier, le curé écartelé entre son service religieux et son goût pour la chasse, le berger solitaire mais perspicace sur la vie du village, les marins aux prises avec la vie à terre, les Quillebois du bord de Seine : ces braves gens me plaisaient, m’attiraient, savaient charmer mes loisirs. Le pittoresque de leurs contes, leur gaieté robuste et de bon aloi, leur verve bon enfant, leur rire sonore, l’ingénue vivacité de leurs attendrissements comme de leurs colères
En fin observateur de ce monde, Jean Revel les laisse parler et combiner leurs affaires avec leurs manières particulières.

Publié en 1901


CONSEILS AUX PETITS NORMANDS

 

49. Conseils aux petits normands

J. REVEL

 

En 1909, l'année scolaire ne se soumettait pas à la saison touristique, mais à celle des récoltes ! Jean Revel se souvient de sa propre enfance, il transmet à ses auditeurs son amour de la ruralité et de sa terre natale, auxquelles il les invite à rester attachés : Ne soyez pas des expatriés. Et comme il est triste, ce mot « hors patrie ! » Comme une menace, une phrase annonçant du mal, des malédictions.

En phrases simples, en images faciles à saisir, le conteur et pédagogue devient poète.

Vite lu 49