Rémy de GOURMONT (1858-1915)

Né à Bazoches-au-Houlme (61), l'excellent élève entreprend des études de Droit, puis s'installe à Paris. Employé à la Bibliothèque nationale, il commence à collaborer à des périodiques catholiques ; le roman Merlette (1886) marque ses débuts littéraires.
Atteint par un lupus, les cautérisations douloureuses le défigurent. Il reste cloîtré chez lui, se consacrant au travail et aux livres. Son œuvre, composée de romans, pièces de théâtre, recueils de poésie et d'essais, témoigne d'une profonde érudition.

D'un pays lointain

 

À travers 32 nouvelles, réparties en trois livres, de Gourmont peint le tableau de ses contemporains. La femme et l'amour ont la place d'honneur, à côté de personnages aux parcours étranges ou à l'identité singulière :

- la vierge qui s'offre dans un train,

- le moine qui ne croit pas en Dieu,

- l'aigle qui révèle la vérité de la vie.

 

Chaque histoire a son indépendance tout en invitant à découvrir la suivante.

19-01-2019


Les chevaux de Diomède

 

Monographie d’un jeune homme libre, sensible, intelligent, subtil, promeneur dans la vie parmi les plaisirs du rêve, de l’amour, de la pensée, avec nonchalance et la volonté de ne se point livrer, afin de rester prêt à toute aventure.
Peu à peu, le charme de toutes les choses auxquelles Diomède n’a pas voulu se prêter se ternit autour de lui. Il reste libre, mais seul, dans un monde dépouillé (publié en 1897).