Louis BASCAN (1868-1944)

Né à Paris, il suit des études littéraires et devient professeur dans différentes écoles normales, dont Caen. Ce séjour en Normandie lui permet de collecter des légendes régionales.

 

Après une carrière d'enseignant et de militant, il s’installe à Viroflay pour sa retraite. Louis Bascan rejoint la Résistance ; il est déporté à Buchenwald où il meurt le 8 novembre 1944.

Biographie par Didier Fischer

Légendes normandes

 

L'auteur était professeur à l'École normale de Caen au début du XXe siècle ; il s'intéresse aux légendes de la région. Et nul doute que son ouvrage est l'illustration d'un travail minutieux de chercheur appliqué et de pédagogue.

En effet, il s'ouvre sur une riche bibliographie forte de 50 références. Sans transition, il plonge le lecteur dans une quarantaine d'histoires, puisées dans les cinq départements, aussi variées que l'amour et l'humour, la tendresse et la méchanceté, la poésie et la malice.

Publié en 1913.

Lire mille mots

Monologues normands

 

Ce modeste ouvrage s’adresse à ceux qui veulent rire et aussi à ceux qui veulent s’instruire. Ces récits, tirés en général d’observations personnelles, de conversations entendues en chemin de fer, à la campagne ou sur les places de marchés, sont ceux que j’offre aujourd’hui au public. Ainsi qu’on peut le constater, les six histoires qui suivent sont écrites en six patois différents du Calvados.

Publié en 1903

Lire mille mots