Jean-Patrick BEAUFRETON

Né à Louviers (27), l'animateur de La Piterne glane et conte les légendes traditionnelles de Normandie, dont celle de Robert le Diable. Il partage son temps entre ses trois passions : sa famille, l'animation de l'association et l'écriture.

Suivant les traces de Maupassant, il privilégie le genre de la nouvelle. Ses écrits s'inspirent de l'Histoire et des lieux régionaux, louant les valeurs éternelles.

Son site : beaufreton.fr

Tous contes faits

 

La Normandie est riche de mille histoires. De tous temps, les légendes et les contes ont peuplé les veillées de ses habitants.

Puisant à cette source fantastique, je redonne vie aux croyances d’autrefois et en replace dans le monde contemporain. Les contes, dénichés dans les archives, sont revisités ; avec délectation, je leur donne des allures contemporaines et montre ainsi leur éternité. Farce, roublardise, moquerie, les raisons de se divertir sont nombreu-ses et variées, avec bonhomie et gentillesse.
Les leçons de nos ancêtres sont toujours présentes, leur imaginaire agit encore de nos jours et nos vies en sont marquées pour l'éternité.


Amour en dérive

 

En débarquant à Quillebeuf-sur-Seine, le randonneur pensait profiter d’une étape calme et reposante. Son logeur lui présente la ville et tient à évoquer Rose Lacroix : la jeune fille morte en 1842 a vu sa tombe transformée en lieu de rendez-vous des amoureux venus de fort loin.

En rappelant la vie de l’époque, le logeur conte l’épopée de la jeune fille et la conviction de son amour.

 

L’histoire d’apparence romantique illustre les évolutions sociales, politiques et techniques de l’époque.


Père et mers

 

Un matin, le téléphone sonne. Au bout du fil, une dame demande si je suis intéressé par écrire les aventures d’une fillette dans le Pacifique, entre 1918 et 1922, sur le voilier commercial de son père ! Au cours du premier entretien, Mme Léone Métroz mélange les photographies de l’époque et raconte mille anecdotes vécues par la famille Briand : ses parents, son frère et elle-même. Elle brasse des souvenirs sans nombre et répète son souhait de les voir couchés dans un livre, un vrai !

Les événements rapportés ont eu lieu, leur chronologie a parfois été modifiée.


L'épopée de Robert le Diable

 

La première version écrite de l'aventure de Robert le Diable date du XIIe siècle. Le Dominicain Étienne de Bourbon en fait un exemplum. Les Croniques de Normandie s’ouvrent sur la biographie du héros. Pourtant aujourd'hui encore, les rumeurs sont nombreuses et contradictoires autour du personnage.

 

Puisant à la source, l'auteur a composé un récit moderne. Tel un troubadour médiéval, il laisse parler le duc, la duchesse, Robert, le pape, l’ermite, l’empereur et sa fille, la princesse amoureuse, etc.


S'aider ou crever

 

21 janvier 1845, deux puisatiers sont enfouis dans la fosse qu'ils creusent à Louviers (Eure). Canteloup est extrait après plusieurs heures d'incertitude ; Aubé, son compagnon reste prisonnier de la terre et des éléments. Pichou, maçon, pompier par discipline, soldat de l'Empire, se porte volontaire pour aller nourrir et encourager l'homme qui dépérit au fil des jours.

 

Un hommage à la solidarité, au delà des classes sociales, des origines et des destinées, à une époque où la technicité et l'argent ne remplaçaient pas les qualités humaines.