Albert BOISSIÈRE (1864-1939)

Né à Thiberville (27). il collabore à la Revue d’art.

Poète humoristique, il écrit trente-deux romans dont plusieurs parurent en feuilletons dans le Figaro.


Son univers est celui du polar, mixé à l'humour : ainsi, il invente
M. Marathon, le juge d'instruction comique qui se trompe avec entêtement.

Entre toutes les femmes

 

Le fils en désaccord avec son père sur l’entreprise familiale, l’ancien officier à la double casquette, les artistes de music-hall aux balles perdues. Autant de milieux où les pires horreurs se trament et se croisent. De plus, l’amour s’en mêle : le vieux monsieur épris de la jeune fille, le père refusant la main de sa fille.

Au fil des 297 pages, l'auteur noue l’intrigue, la déplace, la délie et nous emmène vers l’incroyable issue.

Édition originale : 1928 – Les maîtres du roman populaire.