Danielle d'ARTHEZ (1863-1929)

Née à Tinchebray (61), Mathilde Gautier a choisi le nom de Danielle D'Arthez pour publier une quinzaine de romans. Ce pseudonyme est la féminisation d'un personnage de la Comédie humaine de Balzac : pauvre mais sérieux, travaillant sans cesse à l’écriture d’un roman.

Les raisons de ce choix sont inconnues, mais certainement pas involontaires.

Malheur est bon

 

Maître Athanase Coquard, de la Devinière, près Saint-Sauveur-le-Vicomte, vise la mairie ; ce n'est pas n'importe quel fermier : il a comme parent M. Robert Servet, banquier parisien... qu'il va voir pour financer l'école du village !

Les deux hommes vont se croiser et recroiser, leurs destins aussi.

Plein d'humour et de bonhomie, tout en sauvant la bonne pensée et la morale, le livre de Danielle d'Arthez publié en 1903 offre un moment de lecture avec le sourire.

Lire mille mots