Frédéric DILLAYE (1848-1917)

Né à Villedieu-les-Poêles (50) où son père est négociant, il devient fonctionnaire au Ministère des Finances.

Il collabore à différents journaux, écrit plusieurs romans (l’action de La filleule de Saint-Louis, se situe à Villedieu-les-Poêles). Il s’intéresse particulièrement à l’art naissant de la photographie auquel il consacre plusieurs ouvrages.

En 1897, il perd sa femme dans l’incendie du Bazar de la Charité et meurt, vingt ans plus tard, à Bourg-la-Reine.

Le boudin de Pâques

suivi par Le dernier des Penn-Môr

 

Une vieille femme déboucha d’une de ces allées humides et obscures de la rue Rambuteau. Une petite fille d’une douzaine d’années lui donnait la main...

 

 

Le savant et courageux comte Jehoël de Penn-Môr, qui avait entrepris de traverser l’Afrique, de la côte orientale à la côte occidentale, est mort sur les bords du lac Tanganyika...

 

Vite lu 20

04/11/2017