Aristide FRÉMINE (1837-1897)

Né à Bricquebec (50), il y passe la plus grande partie de son enfance. Il suit la voie paternelle et intègre l'administration des contributions qui l'envoie à Coutances, puis en région parisienne. Il héberge son frère Charles qui décide de se consacrer aux lettres.
Tenté par la littérature, il entre par la poésie avant d'écrire nouvelles et romans. Ses productions littéraires sont surtout publiées sous forme de feuilletons.