Amédée FRAIGNEAU (1863-1905)

D’abord rédacteur au Nouvelliste de Rouen, il s’intéresse ensuite à l’Algérie et collabore à une revue de bibliophiles L’Algérie artistique et pittoresque.
Il lance lui-même en 1892 une revue bimensuelle puis hebdomadaire, dont le thème est proche : La Chronique africaine illustrée, à laquelle collaborent d’importants écrivains de l’époque et où il écrit lui-même de la fiction.
Il devient directeur du Crédit foncier algérien.