Bon-Jean-François d’OSBER (1743-1799)

Né à Chef-du-Pont (50), d’une famille noble et riche, il voyage en Allemagne, se lie avec Goethe, commence puis abandonne une carrière militaire, s’intéresse au surnaturel et publie dans cet esprit un roman empreint de surnaturel La mélusine normande.

Emprisonné un temps lors de la période révolutionnaire, il se retrouve ruiné et meurt à Cherbourg-Octeville.