Henry GAUTHIER-VILLARS, dit WILLY(1859-1931)

Né à Villiers-sur-Orge (91), il est l'aîné de Jean-Albert Gauthier-Villars, qui dirige la maison d'édition éponyme.

 

En mettant son premier enfant en nourrice, il rencontre Colette qu'il épouse. Boulevardier polisson, critique musical, il signe une centaine d'ouvrages  et participe à la revue Lutèce, fondée par Léo Trézenik ; il est connu pour avoir fait travailler de nombreux « nègres ».

 

Histoires normandes

 

Trézenik déclare dans sa dédicace de 1891 qu'il désirait offrir des histoires, écrites dans la seule préoccupation de présenter aux lecteurs quelques notations sur les gens et les choses de (sa) chère petite province.

 

Il plante le décor de huit nouvelles aux environs de Rémalard, dans l'Orne, et choisit des personnages typés : curé, médecin, postière, paysan rusé et coureur, femme intéressée ou roublarde....

Ce "Maupassant percheron" s'adjoint un "collaborateur" en la personne de Willy.

Lire mille mots