Nouvelle plume

Les nouvelles de Jean-Patrick Beaufreton : l'animateur de La Piterne dispose de plusieurs sources d'inspiration : les contes et légendes de Normandie qu'il reformule en termes contemporains ; les faits historiques rencontrées au cours des recherches ; le monde actuel et ses multiples facéties ; la nature où il aime déambuler.

Optimiste de nature, il privilégie les récits marqués de confiance, de générosité, de solidarité, de camaraderie et d'amitié. Ni meurtre, ni hémoglobine, souvent de l'amour sans renier le sexe, telles sont ses valeurs principales. Parfois la clé finale est heureuse, souvent elle est laissée au goût du lecteur : le texte n'est vraiment fini que quand il est lu.

05 - De l'eau au moulin

 

En ce temps-là, les minoteries industrielles n’avaient pas envahi le pays, les artisans étaient nombreux et vivaient de leur métier. Au-dessus de chaque colline, le long de chaque rivière, des moulins écrasaient le blé, aidés par le vent ou par le courant.

Marc a appris le métier avec son grand-père, appelé l’Ancien tant il semble éternel. Le vieillard se désole parfois de sentir les années couler plus vite que le sablier ; il craint que la grande faucheuse ne vienne le ravir avant d’avoir marié son petit-fils et bercé une nouvelle génération...


04 - Au cœur du gîte

 

- Tu verras, ma fille ! avec le gîte, ça te fera un complément de revenus. Et tu rencontreras du monde, tu te sentiras moins seule.

Pourtant Véronique a des journées bien remplies : les bêtes, les machines, les semailles ou les récoltes selon les saisons.

 

Blaise est embarrassé. Sous le sapin de Noël, il trouva une boite-cadeau : choisir un séjour dans un des quatre-vingts gîtes ruraux partenaires.


03. Circonstances de concours

 

Pour occuper un week-end annoncé comme pluvieux, Justine s’est fixé une occupation utile : remplir son dossier de concours. Cette épreuve obligatoire lui offrait l’occasion inespérée, de se pencher sur elle-même, sa carrière et son avenir.

 

Dès la porte franchie, Justine trouve le jury impressionnant au premier coup d’œil. Seul l’homme à droite de la présidente lui paraît jeune, très jeune même, l’allure d’un étudiant attardé.


02 - La populocratie

 

M. Placide, parlementaire d’une circonscription lointaine, s’interrompit. Une maladie l’empêcha de siéger à la capitale pendant deux mois.

 

L’élu, connu de ses seuls concitoyens provinciaux, revint avec une pensée rencontrée quelque part, une graine germée on ne sait où, une réflexion entendue loin des palais de la République.

Un électeur lui avait-il soufflé cette utopie ou l’avait-il perçue dans un éclair de sérénité ?


01 - Docteur Sablier

 

Geneviève de Saint-Martin n’imaginait pas connaître le sort des femmes de son village !

Depuis octobre 1914, il ne se passait pas un mois sans la visite des gendarmes en mairie pour annoncer une triste nouvelle. Elle n’avait aucun parent sous les drapeaux.

Sa seule et lointaine connaissance, Jacques Sablier, était médecin dans un hôpital auxiliaire, loin des lignes, utile à la patrie, voire indispensable.